segunda-feira, setembro 19, 2005

Y a t - il ailleurs d'autres grenouilles ?

Les grenouilles assises au bord d'une mare
observaient les cieux au dessus d'elles,
le maître des grenouilles leur enfonçant
dans le crâne
la science du ciel.

Il discouraient sur les cieux,
Sur ces points que nous voyons briller
et sur les hommes qui les observent, les " astronomes ",
pauvres taupes s'échinant à les étudier.

Lorsque ces myopes entreprennent de dessiner la carte des étoiles
ce qui est immense devient minuscule,
ce qui mesure vingt millions de milles
se transforme en un pied, pas plus.

Ainsi, selon les modèles de ces taupes
- si on croit leurs plans-
Neptune est éloigné de trente pieds.
Venus ne l'est même pas d'un seul .

Il ajoutait aussi que si le soleil pouvait être vidé,
(les grenouilles intimidées ne savaient que le fixer du regard)
on y mettrait trois cents mille terres
et même un peu plus en prime.

Le soleil nous permet de nous servir du temps,
il tourne autour de la sphère céleste
et divise notre labeur journalier en tranches immuables
pendant la durée entière de l'année .

La nature des comètes est difficile à expliquer,
ce sont d'étranges manifestations.
Mais ce n'est pas une raison
pour en dire n'importe quoi.

Elles ne sont pas de mauvais augure,
Il n'y a aucune raison pour paniquer
comme dans l'histoire racontée
par le chevalier ancien Lubyenyetsky

Une comète était apparue,
et lorsque tout le monde perçut son éclat ,
les savetiers attablés dans une taverne
s'était lancés dans une déshonorante empoignade.

Il expliquait aussi que les étoiles que nous apercevons
si nombreuses au dessus de nos têtes,
ne sont en réalité que des soleils,
parfois un peu vertes, un peu bleues, un peu rouges.

Et en utilisant un spectroscope
leur lumière nous indique, de plus,
que ces étoiles si éloignées
ont la même composition que notre terre.

Le maître s'est tu. Les grenouilles étaient abasourdies.
Leurs gros yeux de batraciens roulaient.
"Que voudriez vous nous dire de plus
au sujet de cet univers ?"

" Juste encore quelque chose s'il vous plaît Monsieur,
demanda une grenouille : " Est - il vrai
qu'il y a là bas des créatures comme nous,
qu'il y a aussi des grenouilles ?

Jan Neruda

2 Comments:

Blogger mfc said...

A eterna busca do seu semelhante... até as râs!

19 setembro, 2005  
Blogger Vivis said...

Olá,

beijos

20 setembro, 2005  

Enviar um comentário

Links to this post:

Criar uma hiperligação

<< Home

on-line hits.